Sangle abdominale et douleurs lombaires

Sangle abdominale et douleurs lombaires

La sangle abdominale, ce n’est pas la ceinture abdominale !
Cette confusion amène à penser le problème du “sanglage abdominal” en termes de renforcement de la ceinture abdominale.
La bande de muscles prenant ses insertions sur les côtes et les branches pubiennes (grand droit et obliques) constitue la sangle abdominale. Elle est appelée à tort « abdominaux » car le groupe des muscles abdominaux comprend également le muscle transverse qui ceinture (ceinture abdominale) l’abdomen et joue un rôle important dans la contention des viscères.
Les muscles de la sangle abdominale s’opposent à des muscles antéverseurs plus nombreux et plus puissants : le quadriceps, l’iliaque, le couturier et les adducteurs. Plus sollicités que ceux de la sangle abdominale, ces muscles tendent à se raccourcir et à entraîner le bassin en antéversion. Ceci a pour effet d’accentuer les courbures vertébrales (personnes hypotoniques) ou au contraire de les effacer (sportifs). Dans ce dernier cas, cela s’accompagne d’une rigidification des segments vertébraux et d’une apparition de zones de fragilité et de douleur.
Le renforcement de la sangle abdominale peut être recherché chez des personnes qui souffrent de la région lombaire à cause d’une attitude trop cambrée.
Chez les sportifs, il faut envisager un renforcement homogène des six parois du caisson abdominal.

Dans le même esprit :

Laisser un commentaire
  1. (obligatoire)
  2. (email valide obligatoire)
  3. (obligatoire)
 

cforms contact form by delicious:days