Scoliose et pratique sportive

Scoliose et pratique sportive

Les pathologies du dos, dont la scoliose fait partie, sont souvent un frein à la pratique sportive. On distingue essentiellement deux cas de figure concernant la scoliose :

La scoliose vraie : C’est une triple déformation évolutive de la colonne vertébrale
- une déviation sur un côté (incurvation latérale),
- une rotation des vertèbres autour de l’axe vertical (torsion),
- une flexion vers l’avant (incurvation frontale).
Une scoliose vraie associe toujours une incurvation frontale à une rotation des vertèbres, c’est ce qui la différencie de l’attitude scoliotique.
Après traitement, la pratique modérée de certains sports (volley-ball) est fortement recommandée. La natation y compris compétitive est envisageable, mais plus tardivement et sous surveillance.

Attitude scoliotique : Il s’agit d’une flexion latérale de la colonne vertébrale, sans torsion, ni déformation asymétrique du tronc. Elle est le plus souvent sans gravité et peut être, par exemple, due à une différence de longueur des membres inférieurs.
Contrairement aux personnes atteintes de scoliose vraie, celles atteintes d’une attitude scoliotique peuvent se redresser à la demande. C’est le manque de force et d’endurance musculaire et la raideur musculaire qui empêchent le maintien de la posture corrigée.
Après suppression de la cause, on conseillera de préférence des activités sportives sollicitant le corps de façon symétrique : natation, musculation (tirage nuque, tirage bas) et des étirements visant à redresser et “ouvrir” la cage thoracique (pull-over).

Dans le même esprit :

Laisser un commentaire
  1. (obligatoire)
  2. (email valide obligatoire)
  3. (obligatoire)
 

cforms contact form by delicious:days